Direction – ensemble vocal Unité

 

Christian Nadalet, direction

_

_Christian NADALET a mené de front des études universitaires en sciences
de l’éducation (obtention du diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé dans
l’enfance inadaptée) et une formation musicale en solfège et direction
de chœur et d’orchestre au Conservatoire de Toulouse.

En 1984, il
entre au Centre National d’Insertion Professionnelle d’Art Lyrique de
Marseille (CNIPAL), et se perfectionne par la suite auprès d’Evelyne
Brunner à Lyon.

Au cours de sa carrière lyrique, il interprète
des rôles de premier plan sur les scènes françaises et européennes, sous la
direction, entre autres, d’Alain Lombard, Jiry Mikula, Alain Moglia, Gianfranco
Rivoli et Michel Corboz, accompagné par l’Orchestre du Capitole de Toulouse,
l’Orchestre national de chambre de Toulouse, l’Orchestre national de Lyon,
L’Orchestre de Bohême tchèque, l’Orchestre national d’Ukraine….

La
musique sacrée représente aussi une large part de son activité: il enregistre
notamment les Requiem de Saint-Saëns et Duruflé pour la
télévision française.

Parallèlement, Christian Nadalet
poursuit sa formation en direction de chœur et d’orchestre auprès de chefs tels
que Jean-François Sénart, José Aquino et Jean Laforge, de l’Opéra de Paris. Il
fonde alors l’ensemble vocal Unité en 1999 et prend en 2005 la direction du
chœur de femmes gersois Feminavoce.

Il s’impose de plus en plus comme un
chef complet et reçoit dès lors de nombreuses invitations. Il a dirigé, entre
autres, les Requiem de Fauré,
Saint-Saëns et Mozart, Didon et Enée
de Purcell en version scénique, la Petite
Messe solennelle
de Rossini, le Requiem
allemand
de Brahms, les Dernières Paroles
du Christ en Croix
de César Franck.

En 2008, ses réalisations incluent une collaboration
régulière avec l’ensemble instrumental des Pays de Cocagne, dans un répertoire
allant de la musique sacrée pour chœur et orchestre, ou orchestre seul,
jusqu’aux programmes symphoniques. Ont ainsi été présentés le Concerto en Ré
majeur pour orgue et orchestre
de Haydn, le Requiem de Mozart, le Requiem de Fauré et une série de concerts dédiés à l’année de l’astronomie,
avec notamment un grand concert symphonique à la Cité de l’Espace à
Toulouse, en Juillet 2009.

Il signe en 2009, avec son ensemble vocal Unité et un
ensemble instrumental réuni pour la circonstance, l’enregistrement en première
mondiale de la cantate profane scénique Ima ou la Mère dépossédée de
Serge Kaufmann.

De 2005 à 2013, il est missionné par l’ARPA (Atelier
Régional des Pratiques Amateurs) en tant que formateur en technique vocale et
direction de chœur en Midi-Pyrénées.  A
la demande d’A Cœur Joie, il est également nommé en 2011, responsable musical
régional Midi-Pyrénées et chef invité du chœur inter-régional Pampa
(Pyrénées-Adour-Midi-Pyrénées-Aquitaine) avec lequel il dirige la Missa di gloria de Puccini, les Te Deum de Bizet et de Dvorák.

Il collabore également avec l’ensemble instrumental de
l’Ariège dirigeant ainsi la Sérénade pour
cordes
 d’Elgar et la Simple
symphony
 de Britten.

Depuis 2013 il est le directeur musical régional du
nouveau pôle régional Midi-Pyrénées A Cœur joie, en charge de la coordination
musicale. Dans ce cadre, il crée le chœur régional ACJ Midi-Pyrénées et le
chœur de chambre du même nom.

www.christiannadalet.com