Présentation – ensemble vocal Unité

Présentation
L’ensemble vocal Unité, composé de 25 chanteurs expérimentés, a été fondé en 1999 par Christian Nadalet, baryton professionnel, pédagogue et chef d’orchestre.

Sous sa direction exigeante et son accompagnement attentif, chacun des membres du chœur est amené à une incessante exploration de ses capacités vocales.  Et c’est grâce à une véritable alchimie, faite de compétences, de volonté d’approfondissement et d’engagement collectif que l’adhésion enthousiaste des chanteurs aux objectifs musicaux proposés par Christian Nadalet a pu conduire ce groupe à un excellent niveau d’interprétation et d’expression.

Spécialisé à ses débuts dans l’exploration du répertoire oublié des années comprises entre 1850 et 1950, il présente des œuvres comme les Sept paroles du Christ en croix de César Franck, le Requiem de Charles Gounod ou encore la Messe brève de Théodore Gouvy, compositeur lorrain du 19ème siècle méconnu de nos jours, mais salué en son temps par ses plus grands contemporains.

Conforté par le succès rencontré, le chœur est amené à explorer d’autres pans du répertoire, apportant sa plénitude vocale à l’interprétation des grandes œuvres que sont le Requiem de Gabriel Fauré, le Requiem allemand de Johannes Brahms, la Petite Messe Solennelle de Gioacchino Rossini, le Requiem de Wolfgang Amadeus Mozart ou des programmations autour de l’opéra. Une attention particulière est donnée, lorsque cela est possible, à la mise en espace des concerts, favorisant une approche directe et chargée d’émotion. Au plus proche de son public, l’ensemble vocal Unité recherche de nouvelles façons d’aborder ces chefs-d’œuvre et d’en redécouvrir les beautés, par le recours à des transcriptions de qualité ou à des formations instrumentales allégées, participant ainsi à une véritable démocratisation du répertoire.

L’ensemble vocal Unité accorde également une place importante à la musique des 20ème et 21ème siècles dans son travail. Ralph Vaughan Williams, Samuel Barber, Arvo Pärt, Zoltán Kodály, Franck Martin et Eric Whitacre font désormais partie de son répertoire. Le jazz s’est aussi invité dans son espace musical, avec la Light Mass du compositeur lituanien Vytautas Miškinis présentée en 2012 au festival d’hiver de Jazz in Marciac et en 2014 au festival de l’abbaye de Sylvanès.

Des compositeurs lui font confiance:

Serge Kaufmann a sollicité l’ensemble vocal Unité pour l’enregistrement de sa bouleversante cantate Ima ou la Mère dépossédée.  Par la suite, un concert de prestige fut donné pour la création toulousaine de l’œuvre en mars 2010.

Edmund Barton Bullock va également confier à Unité la création mondiale de son oratorio L’éveil de l’Humanité, ainsi que celle de son Te Deum qui sera donné en 2015 pour la cérémonie de l’inscription de la Cathédrale d’Auch au Patrimoine Mondial de l’Humanité.

L’ensemble vocal Unité est régulièrement invité par les organisateurs de festival : Éclats de Voix à Auch, les Rencontres musicales de Savoie, Voix Croisées à Escalquens, les Nuits Musicales de Trie-sur-Baïse et Jazz in Marciac sont de fervents soutiens du chœur.

Il travaille avec des orchestres de la région Midi-Pyrénées : Orchestre des Pays de Cocagne, Philharmonie de Toulouse.

Le chœur se produit plusieurs fois par an, principalement dans la région Midi-Pyrénées, ce qui lui a permis de tisser de fructueux liens musicaux avec les artistes, chanteurs solistes ou instrumentistes, qu’il invite à se produire avec lui.